Nous contacter

Les bonnes raisons d'investir dans l'immobilier neuf

L’immobilier est le meilleur des placements. Adossé à un actif tangible, la pierre, il vous procure des revenus réguliers. De plus, les loyers sont indexés, ce qui vous protège de l’inflation. Soigneusement sélectionné, votre investissement pourra générer une plus-value lors de sa revente.


Autre atout : la pierre est le seul actif finançable à crédit. Vous profitez ainsi des taux exceptionnellement bas et vous n’avez presque rien à débourser car vos mensualités sont, en grande partie, financées par les loyers. En choisissant un programme neuf, vous avez accès à une série d’avantages fiscaux.

1 - Vous voulez vous constituer un patrimoine à transmettre

Quoi de mieux que la pierre pour protéger efficacement vos descendants ? Ils pourront conserver ce patrimoine pour l’utiliser eux-mêmes ou pour toucher des revenus locatifs. Ils pourront aussi faire le choix de le vendre et de toucher une somme d’argent qui leur permettra – pourquoi pas ? – de s’offrir la résidence principale ou secondaire dont ils rêvent.


Votre investissement immobilier peut répondre à ces objectifs si vous sélectionnez une maison ou un appartement dans un programme bien placé et de qualité. Dans ce cas, il se louera facilement et se revendra rapidement avec une plus-value à la clé.


Vous pouvez, dès maintenant, anticiper la transmission de ce patrimoine en le démembrant, c’est-à-dire en dissociant le droit de propriété. Vous conservez l’usufruit et donnez la nue-propriété à vos enfants. Ce montage vous permet de continuer à percevoir les loyers ou, si vous préférez, d’occuper vous-même le logement. Au moment de la succession, vos enfants récupéreront la pleine propriété du bien, sans frais, ni taxes, ni formalités.

2 - Vous voulez préparer votre retraite

Réaliser un investissement locatif est un moyen sécurisé et efficace de compléter votre future retraite. Toutefois, des précautions spécifiques s’imposent. Si vous investissez à crédit, il est préférable que la fin de vos remboursements coïncide avec votre départ en retraite. Cela vous permettra, pendant la première phase de votre opération, de financer vos mensualités grâce aux loyers versés par votre locataire.


Vous investissez par le biais d’un crédit immobilier ? Une fois le prêt remboursé, vous touchez les loyers qui viennent alors compléter votre pension de retraite. Vous pouvez aussi faire le choix, à ce moment-là, d’occuper vous-même le bien. Vous profiterez alors d’une habitation financée par votre locataire et aussi par l’État si vous avez bénéficié d’un avantage fiscal. Il y a une alternative à l’investissement classique : le démembrement de propriété. Dans ce cas, vous achetez seulement la nue-propriété du logement. L’usufruit est, quant à lui, acquis par un bailleur, le plus souvent une personne privée ou un organisme HLM. Ce montage vous permet de ne pas alourdir votre fiscalité tant que vous êtes en activité (vous ne percevez pas de loyers) et d’acheter le bien avec une décote de 40 à 60 %.


À l’issue du démembrement, vous récupérez automatiquement la pleine propriété du bien. Vous avez trois solutions : le vendre avec une plus-value, continuer de le louer et percevoir des revenus complémentaires ou encore vous y installer.


À noter :

Même si elle est libre, la durée du démembrement doit toujours être définie au départ. Elle peut être viagère : dans ce cas, le démembrement s’achève au décès du nu-propriétaire ou de l’usufruitier.

3 - Vous voulez compléter vos revenus dès maintenant

Réaliser un investissement locatif comptant, sans souscrire de prêt, présente un énorme avantage : percevoir, dès à présent, l’intégralité des loyers puisqu’ils ne sont pas utilisés pour rembourser votre mensualité. Cette solution est particulièrement intéressante pour percevoir des revenus complémentaires, par exemple pour améliorer votre retraite.


Pour garantir ce complément de revenus, pensez à souscrire une assurance loyers impayés. Vous pouvez le faire directement ou via un administrateur de biens. Moyennant une prime de 2 à 4 % des loyers, les impayés, les dégradations et les frais de justice sont pris en charge. Si votre locataire est jeune (moins de 30 ans) ou en mobilité professionnelle (période d’essai, mutation…), vous avez accès à la garantie Visale. Entièrement gratuite, elle vous protège contre 36 mois d’impayés.


Pour trouver cette sécurité, vous pouvez aussi faire le choix d’investir dans une résidence gérée qui loge des publics spécifiques : étudiants, personnes âgées… Vos loyers sont garantis et l’intégralité de la gestion est prise en charge par l’exploitant de la résidence.

4 - Vous voulez payer moins d'impôts

En investissant dans le neuf, vous avez accès à des avantages fiscaux. Le plus connu est le dispositif Pinel. Pour en bénéficier, il faut acheter un appartement ou une maison dans une commune dans laquelle la demande locative est importante et vous engager à louer le logement pendant au moins 6 ans, en respectant des maxima de loyers, à des locataires dont les ressources n’excèdent pas certains plafonds.


L’avantage fiscal lié au Pinel varie en fonction de la durée de votre engagement locatif : 12 % du montant de votre investissement sur 6 ans, 18 % sur 9 ans et 21 % sur 12 ans. L’investissement étant limité à 300 000 €, vous obtenez une réduction d’impôt pouvant atteindre 36 000 € sur 6 ans, 54 000 € sur 9 ans et 63 000 € sur 12 ans. En investissant dans une résidence gérée et en vous engageant à louer meublé pendant 9 ans, vous pouvez bénéficier de l’avantage « LMNP Censi-Bouvard ». Il vous ouvre droit à une réduction d’impôt de 11 % de votre investissement plafonné à 300 000 €. Vous bénéficiez alors d’une réduction d’impôt maximale de 33 000 €. Vous pouvez aussi préférer le « LMNP amortissement » au « LMNP CensiBouvard ». Dans ce cas, vous n’avez pas de réduction d’impôt, mais vous pouvez amortir le logement et les meubles sur les loyers. Cela vous permet de diminuer leur montant imposable et donc… votre fiscalité.