Nous contacter

Comment réaliser un crédit immobilier ?

Pour effectuer une demande de crédit immobilier, il vous faudra obligatoirement constituer un dossier qui sera évalué par la banque que vous aurez sollicitée. Avant cela, ne négligez pas d’évaluer précisément votre situation financière à l’aide des documents appropriés. Cette démarche vous permettra d’avoir une vue d’ensemble, ce qui facilitera la suite du processus. L’étape suivante consistera à établir votre dossier de demande de prêt. Faites preuve d’une rigueur particulière afin d’éviter les erreurs et les oublis. Pour vous y aider, le Groupe Edouard Denis met à votre disposition les informations qui permettront la bonne conduite de votre projet de financement immobilier.

Quels sont les documents à réunir pour la constitution du dossier ?

Tout d’abord, il est utile de savoir que les pièces justificatives demandées par les banques seront similaires d’un établissement à l’autre. Il est donc aisé de constituer plusieurs dossiers dans le cas où la banque initialement démarchée ne donnerait pas suite à votre requête. Il faudra néanmoins veiller à fournir les documents originaux qui seront réservés à la consultation. Les copies seront alors intégrées au dossier une fois que les originaux auront été vérifiés et validés.


Dans un premier temps, vous devrez rassembler les documents déclinant votre identité. Il s’agira alors principalement de :


  • Une pièce d’identité ;
  • Un justificatif de domicile ;
  • Un contrat de travail ;
  • Un document justifiant votre situation familiale.


Par la suite, il faudra ajouter des documents indiquant les ressources et les charges de votre ménage, c’est-à-dire :


  • Vos trois derniers bulletins de salaire ;
  • Vos trois derniers relevés bancaires ;
  • Vos deux derniers avis d’imposition ;
  • Un justificatif en cas de crédit en cours.


Si l’emprunteur bénéficie d’aides auprès de la Caisse d’allocations familiales, il devra également fournir une attestation.


D’autres documents essentiels seront requis pour constituer votre dossier de demande de prêt :


  • Un compromis de vente signé ;
  • Un contrat de réservation (dans le cas d’une VEFA) ;
  • Un contrat de construction (pour une maison individuelle) ;
  • Un permis de construire avec justificatif des travaux futurs.

Sur quels éléments se basent les banques lors de l’évaluation du dossier ?

Pour les emprunteurs, souscrire un crédit immobilier permet de financer et de réaliser leurs projets. Cependant, pour les banques, chaque prêt accordé équivaut à une prise de risque. Il faudra donc que votre dossier fasse état d’une situation stable pour inciter à la confiance.


Pour évaluer votre dossier, les banques s’appuient sur plusieurs critères standardisés, qui leur permettent de voir quels sont les points forts et les points faibles de votre situation et, ainsi, de prendre leur décision. Plus votre demande remplit de conditions préétablies, plus elle a de chances d’aboutir.


Voici donc les différents critères étudiés :


  • Les revenus du ménage ;
  • La profession exercée (être agent de la fonction publique, par exemple, offre une garantie de sécurité de l’emploi importante) ;
  • L’apport personnel à disposition (au moins 10 % de la somme empruntée pour maximiser vos chances) ;
  • La capacité d’endettement (son taux maximum est fixé à 33 % et elle peut être calculée en ligne) ;
  • La capacité d’épargne ;
  • La gestion de votre compte courant (en effet, une demande de financement se joue aussi avant le dépôt d’un dossier).

Deux autres paramètres seront étudiés et laissés à l’interprétation des banques sans pour autant constituer des critères fixes :


  • Le choix du bien immobilier (celui-ci doit être en accord avec votre situation et votre projet financiers) ;
  • Le saut de charge (il faut éviter un trop grand écart entre le loyer que vous versez actuellement et les futures mensualités de votre prêt).

Que faire en cas de refus de la demande de prêt ?

Dans le cas où le dossier que vous avez constitué n’aurait pas obtenu gain de cause auprès de l’organisme sollicité, rien n’est perdu, car il existe encore d’autres solutions pour obtenir un financement.


La première consiste simplement à reporter votre projet d’achat immobilier. Il est tout à fait envisageable de retarder de quelques mois votre demande de prêt si cela peut permettre d’augmenter vos chances de réussite. En effet, attendre pourrait s’avérer bénéfique et donner suffisamment de temps à votre situation pour s’améliorer.


La seconde requiert la constitution d’un nouveau dossier à destination d’une autre banque que celle que vous aviez précédemment démarchée. Vous pouvez ainsi vous tourner vers des banques généralistes qui font preuve d’une relative souplesse. Il vous sera cependant demandé d’ouvrir un compte courant au sein de cet établissement si votre demande aboutit.


Les banques spécialisées dans l’octroi de crédits aux particuliers peuvent aussi constituer un choix judicieux. Non seulement elles disposent d’une connaissance poussée des différentes situations auxquelles peuvent faire face les potentiels emprunteurs, mais elles n’exigent pas d’ouverture de compte courant.


Enfin, les courtiers peuvent se révéler d’une aide précieuse pour les particuliers ayant besoin d’être accompagnés dans le dépôt de leur dossier. En échange d’une commission avoisinant les 1 000 € en moyenne, le courtier se chargera de comparer les offres de prêt et de remplacer l’emprunteur pour déposer le dossier.