Nous contacter

Investir dans le neuf pour compléter ses revenus

Pour profiter de meilleurs revenus, investir dans l’immobilier neuf est une solution intéressante. En effet, acheter un bien destiné à la location est un moyen de percevoir un complément de salaire ou de retraite grâce aux loyers perçus. Si, dans le cas d’un emprunt à la banque, les loyers servent dans un premier temps à rembourser les mensualités de crédit, le paiement comptant a l’avantage de vous faire profiter immédiatement des sommes perçues chaque mois.


Investir dans l’immobilier neuf vous permet en outre de bénéficier d’une réduction d’impôt considérable, notamment grâce aux dispositifs fiscaux mis en place pour encourager l’investissement immobilier.


Compléter vos revenus grâce à votre investissement

Devenir propriétaire d’un bien immobilier locatif est une solution efficace pour compléter ses revenus. Toutefois, c’est un projet de grande envergure qui nécessite un fort capital, ce qui laisse généralement deux choix :

  • Vous adresser à une institution financière telle qu’une banque ;
  • Avoir recours au paiement comptant.

Dans le premier cas, la banque finance à 100 % votre projet. Ainsi, ce type d’investissement permet aux propriétaires de profiter d’un complément de revenu non pas immédiatement, mais à l’avenir, lorsque le prêt est entièrement remboursé.


Dans le second cas, grâce à votre apport personnel, vous ne devez rien à qui que ce soit et pouvez ainsi pleinement profiter de vos loyers mensuels, puisque vous n’avez aucun prêt à rembourser à la banque. Même si les éléments tels que la taxe foncière, les frais d’agence ou même l’éventuelle vacance de logement restent à prendre en considération, cela reste un moyen des plus efficaces pour compléter ses revenus rapidement et bénéficier d’un meilleur confort de vie, pour les actifs comme pour les retraités.


Il existe cependant une troisième méthode : vous pouvez combiner ces deux options et investir une partie de votre capital en apport, puis compléter en faisant une demande de crédit. Cette solution intermédiaire pour avantage de vous faire profiter de mensualités plus faibles, et donc d’un excédent foncier plus élevé.


Calculer la rentabilité de votre investissement immobilier

Si vous souhaitez effectuer un investissement immobilier fiable, il est important d’évaluer le rendement locatif que votre bien vous rapportera. Pour cela, il faut faire un calcul qui prend en compte :

  • Les frais d’acquisition du bien ;
  • Les frais d’entretien et de gestion ;
  • La taxe foncière.

Vous obtenez donc votre taux de rentabilité net de la manière suivante :
([Loyer mensuel x 12] - Frais de gestion - Taxe foncière - Autres frais) / Montant d’acquisition.


Pour connaître avec plus de précision la valeur globale de votre rendement, vous pouvez ajouter à ce taux les réductions fiscales auxquelles vous êtes éligible.


Profitez des réductions fiscales

Il existe des dispositifs qui vous confèrent des avantages fiscaux dès lors que vous investissez dans l’immobilier neuf : c’est notamment le cas des dispositifs Pinel et Censi-Bouvard.


La Loi Pinel


La loi Pinel est un dispositif fiscal qui, par des mesures de défiscalisation, vous permet une meilleure rentabilisation de votre investissement. Toutefois, vous n’y êtes éligible que si vous investissez dans l’immobilier neuf ou si vous rénovez un logement pour le louer par la suite. Cette loi vise en effet à encourager la construction de nouveaux logements en favorisant ce type d’investissement locatif.


Grâce à ce dispositif, vous pouvez notamment bénéficier des réductions d’impôts suivantes :

  • 12 % pour un bien mis en location pendant 6 ans ;
  • 18 % sur 9 ans ;
  • 21 % sur 12 ans.


Pour pouvoir en profiter, il faut cependant respecter les conditions suivantes :

  • La location de votre logement dans les 12 mois suivant son achèvement ;
  • La location de votre bien en tenant compte du plafond de loyer ;
  • La location du logement sans aucun meuble ;
  • La location dans le respect des plafonds de ressources.


La loi Censi-Bouvard


La loi Censi-Bouvard ne s’applique que si vous investissez en résidences services, et donc plus précisément dans des logements déjà meublés. Elle s’accompagne de deux statuts distincts pour les propriétaires : LMNP pour loueur meublé non professionnel et LMP pour loueur en meublé professionnel. Vous n’y serez donc éligible que si vous louez votre bien immobilier meublé.


Ce bien doit pouvoir être classé dans l’une des catégories de résidences suivantes :

  • Les résidences services pour étudiants, de préférence non loin des universités et instituts supérieurs ;
  • Les résidences services avec des soins agréés pour personnes âgées ou ayant un handicap ;
  • Et enfin les résidences services d’accueil et de soins agréées.


Vous bénéficiez ainsi d’une défiscalisation sur le prix de revient de votre immobilisation et sur la TVA récupérable appliquée sur le montant de votre investissement, soit une réduction d’impôt de 11 %. Cependant, votre investissement locatif doit durer au minimum 9 ans.