Nous contacter

Que veut dire : prix net vendeur ?

Vous projetez de mettre votre logement en vente ? Alors « prix net vendeur » est une notion que vous avez certainement déjà entendue, mais si vous ne l’avez pas bien comprise. Avant de se lancer dans cette transaction immobilière, il est pourtant important de bien comprendre toutes les étapes à suivre, et les termes relatifs à la vente. Le prix net vendeur ne correspond pas au prix que l’acheteur va payer pour acquérir votre bien immobilier ! Découvrez avec nous ce qu’est le prix net vendeur.

Prix net vendeur et frais d’agence

Lors de la mise en vente d’un logement, le prix affiché dans l’agence immobilière ne correspond pas à ce que vous allez percevoir. En effet, sur chaque bien mis en vente, les agences encaissent elles aussi un bénéfice. Ainsi, pour calculer le prix net vendeur d’un logement, vous devez prendre en compte les frais d’agence immobilière, appelés aussi honoraires d’agence. Ces frais ne sont pas fixés par un cadre légal et chaque agence peut donc pratiquer les tarifs qui lui semblent les meilleurs. Vous devez ajouter entre 5 et 8 % au prix de vente pour savoir quel sera le prix demandé à l’acquéreur. De fait, le prix payé par l’acheteur sera alors redistribué entre l’agence et le vendeur lors de votre passage chez le notaire. Le prix net vendeur s’obtient de la manière suivante :


Prix affiché du bien - frais d’agence = prix net vendeur


Comprendre comment fonctionne la tarification des biens immobiliers en vente vous permet de connaître immédiatement la somme que vous allez percevoir en vendant votre maison ou votre appartement.

Prix net vendeur et frais de notaire

Le notaire est un passage obligatoire lors de la vente d’un logement. Il garantit l’authenticité de l’acte de vente ainsi que la bonne répartition des sommes d’argent. En tant que vendeur, vous recevrez le fruit de la vente par le biais du notaire. L’ensemble des démarches administratives effectuées par le notaire est encadré par des dispositions légales. Les frais de notaire sont donc directement liés à celles-ci et sont composés de taxes, d’impôts et d’émoluments. Ils représentent 7 à 8 % dans l’ancien et 2 à 3 % dans le neuf.


Le prix inscrit sur le compromis de vente est égal à la somme du prix de vente et des frais de notaires. De fait, si vous souhaitez savoir quel est le prix net vendeur à partir de ce premier document officiel, il vous suffit de faire une soustraction :


Prix affiché sur le compromis - les frais de notaire - les frais d’agence

Est-il possible de diminuer le montant des frais d’agence ?

Le prix affiché par les agences immobilières peut être négocié. En effet, il existe de nombreuses façons de tenter une négociation pour faire baisser le prix d’achat d’un bien immobilier, quel qu’il soit (travaux éventuels, nuisances…). L’acheteur peut demander un prix qui lui semble plus juste en jouant sur le tarif souhaité par le vendeur ou sur les frais d’agence. Les honoraires d’agences sont totalement libres et dépendent uniquement de grilles édictées par les agents immobiliers. Il vous est donc possible de requérir un geste de la part de l’agence.


Du côté des vendeurs, vous pouvez également négocier avec l’agence immobilière pour que les frais soient diminués. Ainsi, vous ne supportez pas seul le poids financier de la négociation. Par ailleurs, lors de la signature du mandat de vente, vous pouvez négocier les frais de l’agence en échange d’un mandat exclusif. Vous confiez alors votre bien immobilier à vendre à une seule et unique agence, tout en ayant la garantie que le prix affiché sera au plus près du prix net vendeur.

L’acheteur peut-il obtenir une diminution des frais de notaire ?

Les frais de notaire sont calculés selon des barèmes fixés par la législation. Les notaires ne peuvent donc pas diminuer comme ils le souhaitent le montant des frais inhérents à la vente. Le notaire va percevoir la somme correspondant au prix net vendeur, auquel s’ajoutent les frais d’agence et de notaire. Il redistribue par la suite à chacun sa part (fisc, agence, vendeur, honoraires du notaire).


Toutefois, il existe deux méthodes pour faire chuter les frais de notaires. La première consiste à payer séparément les frais d’agence. En effet, les frais de notaires sont basés sur le prix affiché et non net vendeur. En payant l’agence, vous baissez le tarif indiqué sur le compromis de vente et donc les frais de notaire. La seconde prend en compte la valeur du mobilier en place. En calculant précisément le prix des meubles, vous pouvez faire diminuer le prix de vente et, par conséquent, les frais liés aux actes notariés. Attention, il faut savoir qu’en cas de contrôle de l’administration fiscale, vous devrez justifier du prix des meubles.