Nous contacter

Acheter à plusieurs

Que vous souhaitiez acquérir un bien immobilier entre amis ou investir dans un plus grand logement tout en réduisant les frais, vous pouvez opter pour un achat à plusieurs. Il y a plusieurs solutions pour cela, et chacune possède son lot d’avantages comme d’inconvénients. C’est une décision qui ne se prend pas à la légère, car vous vous engagez pour de nombreuses années de remboursement. Découvrez comment acheter à plusieurs et quels sont les différents avantages de ce type d’achat en commun.

L’indivision

Que vous souhaitiez acheter un bien immobilier à plusieurs en PACA, en Bretagne ou encore en Occitanie, l’indivision représente une solution très simple. Vous deviendrez propriétaire du logement en fonction de votre apport et de votre implication au niveau du remboursement du crédit. Attention, il est important de préciser au moment de la signature de l’acte d’achat à combien se monte l’apport de chacun, sinon le partage attribuera automatiquement la même part de propriété à chacun.

Si l’un des propriétaires souhaite quitter le projet, les autres partenaires peuvent lui racheter sa part. Ils peuvent également vendre le bien afin que chacun récupère sa mise. En revanche, si l’un des acheteurs décède, ses héritiers peuvent exiger sa part, ce qui n’est pas le cas dans une SCI (Société Civile Immobilière).

Si vous décidez de revendre le bien immobilier, le montant de la vente sera reversé à chacun en fonction de l’apport investi au départ.

La société civile immobilière

Couramment désignée par l’acronyme SCI, la Société Civile Immobilière est très efficace pour acquérir un bien à plusieurs. Les différents acheteurs possèdent chacun des parts d’une société elle-même propriétaire du bien immobilier. S’ils veulent quitter la SCI, il leur suffit de revendre leurs parts. Par ailleurs, si l’un des acheteurs décède, la SCI peut être dissoute. Les autres acquéreurs peuvent aussi racheter les parts de la personne décédée, sans que ses héritiers ne s’y opposent. En revanche, la mise en place d’une SCI est relativement contraignante puisqu’il faut tenir un registre, organiser une assemblée générale tous les ans et être accompagné par un expert-comptable ou par un notaire. Les SCI doivent être composées de deux personnes au minimum. Chacune d’entre elles possède le statut d’associé et il faut désigner un gérant, qui prendra toutes les décisions concernant l’administration courante du bien.

La tontine

C’est une solution très sécurisée pour acheter à plusieurs. Tous les acquéreurs mettent leurs capitaux en commun et si l’un d’eux décède, sa part est redistribuée entre les autres. À la fin, le bien immobilier appartient au dernier en vie.


Si vous optez pour une tontine, vous devez savoir qu’il ne vous sera pas possible de quitter l’opération. Vous ne pourrez donc pas récupérer vos fonds si vous souhaitez vous éloigner du projet, sauf si tous les propriétaires décident de manière unanime de revendre le logement.


Pour acheter à plusieurs avec une clause tontinière, votre bien immobilier doit répondre à deux critères principaux :

  • Il s’agit de l’habitation principale des différents acheteurs ;
  • Sa valeur ne doit pas excéder 76 224, 50 € au moment du premier décès. Sinon, le survivant devra payer des droits de mutation.

La tontine est très stable, mais elle est moins prisée que l’indivision et la SCI car il est impossible d’y mettre fin.

Comment emprunter à plusieurs ?

Acheter à plusieurs possède le grand avantage d’augmenter le capital de départ. Tous les acquéreurs mettent en commun leur apport afin d’accroître leur pouvoir d’achat. L’établissement prêteur tient ensuite compte des revenus de chacun des acheteurs pour proposer une offre de crédit. Attention, il faut bien sûr que tous les acquéreurs soient solvables pour obtenir le crédit. Les futurs propriétaires doivent également tous s’adresser à la même banque !


L’établissement prêteur demandera aussi que tous les acheteurs se portent caution solidaire. Cela signifie que si l’un des emprunteurs présente un défaut de paiement du remboursement, quelle qu’en soit la raison (maladie, chômage, etc.), les autres devront payer à sa place. Ce n’est que lorsque le crédit aura été totalement remboursé que cette clause de solidarité s’achèvera.

Comment assurer un bien acheté à plusieurs ?

Il existe deux principales solutions pour assurer une villa co-achetée par exemple au bord de la mer à Marseille. Les acquéreurs peuvent souscrire un unique contrat, en leur nom à tous, mais également souscrire chacun à un contrat. Tout dépend de la manière dont ils décident d’occuper le logement.


S’ils y habitent tous en même temps ou qu’ils l’occupent pendant la même durée, le contrat collectif semble le plus avantageux.


En revanche, si certains acheteurs passent plus de temps que d’autres dans la propriété, il est plus juste que chacun souscrive un contrat correspondant au temps passé dans le logement.


Pour vous mettre d’accord, pensez à établir un calendrier précis du temps d’occupation de chacun : cela évitera des conflits !