Nous contacter

21-05-2021

Quel est l’impact de la crise sanitaire sur la construction de logements ?

La pandémie mondiale du coronavirus a eu un impact sur de nombreux aspects de l’économie et la construction de logements ne fait pas exception. Les mesures de confinement et sanitaires ont provoqué la fermeture de multiples entreprises pendant plusieurs mois. De plus, les budgets des ménages ont eux aussi subi de fortes baisses (dues au taux de chômage grandissant), les empêchant d’investir dans l’immobilier neuf. Découvrez quelles sont les conséquences de la crise sanitaire sur la construction de logements.

Crise construction

Un nombre de mises en chantier largement réduit

Le ministère de la Transition écologique a récemment publié des chiffres. Seuls 376 000 logements ont été mis en chantier au cours de l’année 2020. C’est un chiffre particulièrement bas par rapport au nombre de logements neufs construits en 2019, puisqu’il a reculé de 6, 9 %. Le nombre de permis de construire délivrés en 2020 a en effet bien chuté en comparaison à l’année précédente. Ce sont les immeubles qui sont le plus touchés par cette diminution des permis de construire. Avignon, Tours, Nantes… Toutes les grandes et petites agglomérations ont vu le nombre de chantiers se réduire de la même manière.

Un retard acquis sur de nombreux chantiers

Lors du premier confinement, en mars 2020, les travaux en cours ont été considérablement ralentis. Même si le gouvernement avait déclaré que les chantiers de construction pouvaient se poursuivre, ceux-ci devaient bien évidemment se conformer aux règles sanitaires, ce qui a engendré de nombreux délais supplémentaires. De plus, les salariés avaient le droit d’exercer leur droit de retrait et ceux qui avaient des enfants pouvaient rester chez eux. Par ailleurs, certains fournisseurs de matériaux étaient fermés. Quant aux constructeurs qui attendaient des matières premières venues de l’étranger, ils ne pouvaient plus les obtenir.

Tous ces facteurs confondus ont donc provoqué l’annulation de multiples chantiers de construction. Toutes les régions étaient touchées, que ce soit la Bretagne, la PACA ou encore la Normandie.

De nouvelles attentes chez les acheteurs

Pendant le confinement, les gens se sont retrouvés enfermés chez eux, et même s’ils adorent leur logement, ils en ont vite découvert les limites. Le manque d’un petit extérieur a fait souffrir beaucoup de monde. D’autres n’avaient pas d’espace pour télétravailler et devaient s’installer sur la table du salon, au milieu des jeux des enfants. D’autres encore auraient bien aimé avoir plus de place ! Cette période d’enfermement a ainsi mis en lumière certaines améliorations que les acheteurs souhaiteraient maintenant voir dans les logements neufs : un espace extérieur, une pièce supplémentaire pour pouvoir en faire un bureau de télétravail. Ce sont donc de nouvelles contraintes pour les constructeurs immobiliers, qui doivent innover pour revoir leurs plans et leurs stratégies.

Des logements qui ne trouvent pas preneur

De nombreux foyers n’ont pas été épargnés par la crise sanitaire et économique et leur pouvoir d’achat a beaucoup diminué. S’ils avaient un projet d’achat immobilier avant la pandémie du coronavirus, ils ne peuvent pas forcément maintenir ce projet. Certains ont, en effet perdu leur emploi, tandis que d’autres ont subi des baisses de salaire. Par ailleurs, certains acheteurs ont laissé de côté leur souhait initial d’acheter un appartement en ville et veulent désormais s’en éloigner pour emménager dans une région plus rurale. En cas de nouvelle crise sanitaire, ils pourront ainsi profiter de plus d’espace et d’un extérieur.

Enfin, les banques sont devenues beaucoup plus réticentes à accorder des prêts immobiliers. Les personnes qui souhaitent acheter ont donc plus de mal qu’avant la crise à obtenir des fonds pour acheter un bien.

Des outils
indispensables en ligne

pour mener à bien votre projet immobilier !

Guide de l’investissement Simulateur PTZ Simulateur PINEL

Un conseil ?
Une question ?

Nos conseillers sont à votre disposition
pour y répondre !

être rappelé demande d'information